Investisseur immobilier : quelles alternatives pour réduire ses impôts ?

Investir dans l’immobilier à Toulouse peut se révéler difficile notamment en raison des charges fiscales. Il existe pourtant des alternatives pour diminuer ne serait-ce que substantiellement ces charges. Dans cet article, nous vous faisons des propositions d’idées pour réduire vos impôts.

Investissement en loi Pinel, une solution plausible

L’investissement en loi Pinel est une bonne alternative pour les investisseurs français pour faire face aux impôts. En effet, le plus gros avantage du dispositif pinel, c’est la défiscalisation immobilière. Selon son principe, en tant qu'investisseur, vous n’avez qu’à vous engager dans la mise en location de logements pour profiter d’une réduction d’impôts proportionnellement à la durée de location. De manière plus explicite, vous acheter de logements éligibles au dispositif Pinel que vous mettez en location pour une durée située entre 6 et 12 ans. En contrepartie, vous recevez une réduction d’impôt chaque mois tout en rentabilisant votre investissement. Ainsi, quelle que soit la ville française dans laquelle vous désirez mettre en œuvre un projet d’investissement immobilier, la loi Pinel vous garantit la réduction d’impôt. Cependant, certains détails sont à maîtriser pour chaque région. La Loi Pinel Toulouse par exemple présente les spécificités en lien à cette ville.

Réduire ses impôts : la loi Bouvard

En dehors de la loi Pinel, il existe une autre loi qui permet la défiscalisation immobilière. Il s’agit de la loi Bouvard qui elle aussi vise à soulager les investisseurs immobilier notamment en ce qui concerne la diminution des impôts sur leurs revenus. Comme la loi Pinel, la loi Bouvard est un dispositif qui encourage l’investissement des contribuables dans le logement. La particularité ici, c’est qu’il s’agit pour l’investisseur immobilier de ne pas juste acheter et mettre en location un logement. Il faut aussi le meubler convenablement selon le cadre de vie notamment dans les villes. La réduction d’impôt qui s’en suit est toujours proportionnellement à l’investissement sur durée comprise entre 9 et 12 ans. Autre détail important, il faut que le logement soit éligible et donc, il faut qu’il y ait une résidence pour étudiants, pour seniors, etc.